Les infos d'Internet

Vous le savez surement mais le contenu de vos mails est toujours important lorsque vous essayez d’éviter d’atterrir directement dans le dossier spam, mais nous nous sommes rapidement rendu compte que les filtres anti-spam se sont petit à petit concentrés presque exclusivement sur l’interaction que vos mails arrivent à créer.

Maintenant que le RGPD est en place, vous pouvez être sûr que vos abonnés à votre newsletter ont choisi de recevoir les informations que vous leur envoyez, (si vous avez bien gérer votre RGPD mais on vous fait confiance pour ça !). Mais comment pouvez-vous être sûr que vos mails seront lu par tous vos abonnés ? La dernière chose que vous voulez, c’est que votre bulletin électronique que vous avez travaillé durant un temps précieux se retrouve dans le dossier spam de vos clients potentiels.

L’essentiel à savoir est que si votre mail va dans une boîte de réception ou un dossier spam, cela dépend de ce que vous mettez dans le mail, donc le contenu et du niveau d’engagement que vous avez avec vos abonnés. Il est important que vous ne donniez pas aux filtres anti-spam la possibilité de filtrer votre message en raison d’un objet de mail trop subjectif ou ne respectant simplement pas les règles d’un bon objet de mail, ou dans le corps du texte de votre e-mail, mais il est encore plus important d’obtenir un engagement important pour que vous restiez dans le haut du dossier de réception de vos clients, si l’engagement est faible, votre e-mail aura de grande chance d’être marqué comme spam, vous devrez donc peut-être réévaluer ce que vous envoyez à vos abonnés afin de trouver du contenu plus adaptés à leurs attentes.

Bien sûr, vous pouvez et devez effectuer une vérification de spam avec les outils en ligne à cet effet comme isnotspam avant de l’envoyer pour assurer la bonne livraison de votre newsletter. Isnotspam est un service gratuit qui effectue une vérification d’un contenu dit « spam » en un seul clic, à ne pas confondre avec les outils d’Emailling comme Sendinblue, voir l’avis ici. C’est un excellent service, permettant de remarquer les points négatifs qui risque de vous emmener dans le dossier SPAM, vous aurez ensuite à résoudre les différents problèmes que l’outil aura trouvé, donc idéalement, vous devez garder à l’esprit les conseils de cet outil lors de la création de vos Newsletters :

Évitez les mots déclencheurs ou des mots en majuscules (OFFRE, GRATUIT, CLIQUEZ, …) – C’est moins important qu’auparavant, car les filtres anti-spam ont évolué pour se concentrer davantage sur l’engagement que sur le contenu, mais c’est toujours quelque chose que vous devriez surveiller. “Les filtres anti-spam d’aujourd’hui dépendent en grande partie de la réputation de l’expéditeur et de la participation des abonnés. Le contenu réel de l’e-mail joue un rôle relativement faible dans les décisions de filtrage, car les filtres anti-spam basé sur le contenu renvoie trop de faux positifs et peut facilement être dépassé par des spammeurs rusés.

Par conséquent, vous pouvez créer des offres, des bonnes affaires et même offrir des objets gratuits de temps en temps, et si vous êtes un expéditeur responsable avec des listes de diffusions propres et des niveaux d’engagement raisonnables, les filtres anti-spam ne devraient pas entrer en jeu.